Comment se fait la couleur du vin ?

Qu’il soit rouge, blanc ou rosé : le vin est l’une des rares boissons, si ce n’est la seule, à offrir une palette de couleurs qui varie avec le temps et qui change aussi.Il finit par devenir cramoisi vif lorsqu’il arrive à maturité. Sa teinte varie de pourpre à rubis à presque noir au fur et à mesure de son développement.Alors, d’où viennent ces nombreuses teintes et comment pouvons-nous les obtenir ?

Les raisins sont ensuite foulés et fermentés, avec ou sans la peau. La couleur du vin sera influencée par une variété de techniques de vinification !

 

Comment fait-on pour obtenir du vin rouge ?

Un mélange de raisins noirs, rouges ou violets est choisi pour produire un vin rouge. Les baies et les pépins sont ensuite pressés et trempés dans le jus, ce qui le rendra cramoisi. La combinaison de jus et de matières est connue sous le nom de moût de raisin.

Les nuances de couleur du millésime sont liées à trois variables : le type de raisin, la macération et l‘âge du vin. La couleur de la peau varie en fonction du ou des cépages utilisés, ainsi que de la concentration en tanins. Pendant la macération, nous obtiendrons un jus plus ou moins foncé.

Comment obtient-on le vin blanc ?

Les raisins blancs ou noirs sont nécessaires pour le vin blanc. La chair blanche de leurs baies fermentera sans la peau.

La pré-fermentation est possible avec les peaux de raisin. Un vin avec un arôme plus élevé peut être produit de cette façon. Le vieillissement sur lies, par contre, donne plus de corps. Le jus, cependant, reste en contact uniquement avec les peaux de raisin et des matériaux minimaux. Le vin rouge est le contraire de celui-ci.

La couleur du vin blanc est déterminée par trois facteurs : le cépage, la fermentation et l’âge. La fermentation aura un impact significatif sur la couleur du vin blanc puisqu’elle transforme le sucre en alcool. Plus le temps passe, plus la transformation du sucre en alcool est longue.

Il convient de mentionner que le vin sec est le résultat de la transformation de tout le sucre en alcool. En général, plus la proportion de sucre dans le vin est importante, plus il sera jaune. En revanche, s’il y a moins de sucre, il sera plus clair.

Comment faire le vin rosé ?

Il existe deux techniques pour faire du rosé :

  • Les peaux des raisins rouges, par exemple, peuvent être vinifiées en vin blanc doux plutôt qu’en vin rouge sec. Cependant, le jus sera vite arrêté et les pépins et la peau seront enlevés avant qu’il n’ait suffisamment coloré pour produire un vin rouge. Ce processus est également connu sous le nom la saignée.

Le rosé ne doit pas être confondu avec un mélange de vin rouge et de vin blanc. Le rosé est un vin authentique à part entière !

  • La deuxième technique est similaire à celle du vin blanc, du moins pendant la vinification. Les raisins rouges et roses sont pressés plusieurs fois afin de créer un jus concentré. Le jus est fermenté puis vinifié de la même manière que les vins blancs, c’est-à-dire sans la peau. Le pressurage est le terme utilisé pour ce processus.

La couleur du vin deviendra progressivement dorée, voire mielleuse, en fonction de l’âge du rosé.

La couleur du vin est déterminée par trois éléments : le cépage, la procédure de vinification et le millésime. Vous pouvez maintenant apprécier la richesse des couleurs et des teintes dans votre verre !