Quelle est la différence exacte entre un viticulteur et un vigneron ?

Lorsque l’on évoque le processus d’élaboration du vin, on utilise souvent le terme de viticulteur et vigneron. Pourtant, ces termes, souvent utilisés à tort et à travers, désignent en réalité deux professions bien différentes. Ce monde mystérieux qu’est le monde du vin a son propre langage.

Le vocabulaire qui s’y rapporte peut parfois sembler déconcertant, et les malentendus sont fréquents. Vigneron ou vinificateur ? Comment éviter de confondre ces termes apparemment identiques ? Pour vous assurer de ne pas les confondre, nous allons passer en revue les distinctions entre les deux.

Qu’est ce que le viticulteur ?

Le viticulteur cultive la terre, plante les vignes et récolte les raisins. Il espère faire une bonne récolte cette année. Il vendra ses raisins à une cave coopérative ou à un courtier, qui élaborera le vin. La plus grande concentration de vignerons se trouve en Champagne. Ces derniers fournissent aux producteurs de champagne des vignobles limités.

Cette personne dans le secteur du raisin sec peut travailler avec un agronome, par exemple, pour améliorer le rendement des cultures, la qualité des fruits et les pratiques agricoles au cours de la dernière décennie. En effet, pendant longtemps, les producteurs se sont surtout préoccupés du volume de production. Par conséquent, l’utilisation d’engrais et d’autres traitements chimiques destinés à augmenter les rendements était très répandue.

De nombreux viticulteurs tentent aujourd’hui de réduire ou d’éliminer l’utilisation de certains produits dans le cadre d’un mouvement plus large vers la durabilité et l’amélioration de la qualité. Les consommateurs sont de plus en plus préoccupés par les effets des solutions chimiques sur leur santé et, par conséquent, ils se tournent vers les vins produits selon des méthodes d’agriculture biologique. C’est pourquoi les viticulteurs biologiques doivent évoluer avec leur temps.

Qu’est ce que le vigneron ?

Être vigneron, c’est se substituer à de nombreux autres métiers. En effet, le vigneron est un agriculteur puisqu’il plante la vigne, l’entretien et en récolte les fruits, ici les raisins secs. La qualité et la quantité du raisin sec qu’il achète doivent être garanties.

Il est également chargé de la vinification, c’est-à-dire de la transformation des fruits récoltés en vin. Cette technique de fabrication demande de la patience et du savoir-faire. Mais ses efforts sont loin d’être terminés à ce stade.

Le vigneron doit vendre son vin pour vivre de son dur labeur. Le travail de représentation de ses propres produits, que ce soit à la ferme ou dans les magasins voisins, est peut-être l’un des aspects les plus difficiles de toute entreprise, car son succès est souvent crucial pour la survie de l’exploitation.

Dans ce contexte, la communication fait référence non seulement aux interactions avec les clients et les vendeurs, mais aussi à des formes plus larges de sensibilisation, telles que les messages sur les médias sociaux et les présentations lors de festivals du vin. En fait, elles permettent au vigneron de se développer sur de nouveaux marchés à condition, bien sûr, que la capacité de production de l’établissement puisse répondre à la demande accrue. En raison de sa polyvalence et de sa complexité, le métier de vigneron exige un investissement personnel important et un amour profond du raisin et du vin.

Quelles sont les responsabilités d’un vigneron ?

Un vigneron est une personne qui participe à toutes les étapes du processus de vinification, de la culture du raisin à la vente en bouteille. Il est souvent employé par des établissements vinicoles et des entreprises connexes. Les responsabilités qui lui incombent sont les suivantes:

  • collaborer et travailler avec les producteurs de raisin
  • Il est important de garder un œil sur le niveau de maturité des raisins pour garantir une qualité élevée.
  • décider du moment où les ventes ont le plus de chances de réussir
  • Processus d’ébullition et de pressage du raisin
  • Prendre la température
  • Restez en phase avec le processus de fermentation
  • Retirer les solides restants du vin par filtration.
  • Goûtez le vin pour déterminer sa qualité.
  • Le vin filtré est stocké dans des barils ou des récipients en forme de tonneau pour son vieillissement.
  • Planifier les processus de mise en bouteille et de vieillissement du vin après qu’il ait atteint sa maturité.
  • Le maintien de la qualité du vin pendant la mise en bouteille est d’une importance capitale.
  • Comment mettre le vin à la disposition du public.

A lire aussi : comment faire pour brasser du vin blanc à la maison ?

Quelles sont les responsabilités d’un viticulteur ?

Au cours des quatre saisons, le vigneron passe beaucoup de temps dans le vignoble, où ses principales responsabilités sont les suivantes :

  • La culture du raisin exige beaucoup de travail, de préparation du sol et d’application d’engrais.
  • On surveille la croissance de la vigne (relevage, ébourgeonnage, épamprage, écimage, effeuillage, palissage, rognage, etc.)
  • Participer aux ventes aux enchères
  • Des travaux d’entretien et de protection contre le gel du vignoble sont réalisés pendant les mois d’hiver.