Le vin nature: est-ce bio ?

Les consommateurs ont adopté le mouvement bio avec passion. Le chiffre d’affaires global de la filière française des vins bio s’élevait à 1,2 milliard d’euros en 2017, avec des conversions qui ont triplé sur la même période. La production de vin bio explose en France, avec environ 500 nouveaux viticulteurs bio qui émergent chaque année : 1.82 millions d’hectolitres ont été commercialisés en 2016, dont plus de la moitié à l’export. Donc, avant de ce demander si le vin nature est bio , il faut d’abord savoir ce que nature et bio veulent dire.

Qu’est-ce qu’on entend par vin nature et vin bio ?

Le vin nature

Le Saint Graal pour le vigneron bio qui veut faire un vin sans intrants, sans technologie, sans filtrage et, si possible, sans soufre. Tout vigneron peut se qualifier de « naturel » ou de « natur al », même s’il produit des vins non biologiques. Travailler sans sulfites ni ajouts, et fréquemment sans thermorégulation, nécessite une hygiène beaucoup plus rigoureuse que pour un vin normal. Éviter les déviations évidentes nécessite également beaucoup de professionnalisme, de diligence et une présence quotidienne dans la cave. Vous devez donc avoir une confiance totale dans la personne qui le vend, qu’il s’agisse d’un vin « naturel » ou non.

Le vin bio

Le logo biologique européen est un symbole qui indique que le vin a été élaboré selon des méthodes de production biologique. Il est attribué par un organisme de contrôle externe pour garantir que les raisins et le vin étaient exempts de produits chimiques de synthèse avant et après la récolte. Les vins qui ont été élevés en acier inoxydable peuvent toutefois contenir jusqu’à 200 mg de sulfites par litre. Certains ajouts ne sont pas autorisés. Le label ab (Agriculture Biologique) est couramment utilisé en France, même s’il n’a plus de base formelle.

Un vin phytosanitaire est un vin qui a été produit à l’aide de méthodes et de produits d’origine végétale, animale ou minérale. Dans la plupart des cas, il est étiqueté avec la marque AB. Viticulture utilisant des techniques biologiques.

Comment se fait la production de vin bio ?

En viticulture, les agriculteurs biologiques n’utilisent presque toujours que des substances naturelles. Le but de cette démarche est de préserver la survie à long terme des espèces végétales et animales, ainsi que la vitalité du sol. Par conséquent, l’utilisation de pesticides chimiques est illicite.

La qualité du sol est une préoccupation particulière du viticulteur biologique, qui utilise des engrais naturels et organiques ainsi que l’enherbement pour lutter contre l’érosion. Le résultat est là,

A lire aussi: quand la fermentation alcoolique se termine-t-elle ?

Un vignoble en excellente santé, c’est merveilleux, mais le travail de la cave est tout aussi essentiel. La vinification des vins biologiques se fait en barriques, en cuves inox ou en cuves béton. Les raisins sont foulés dès leur arrivée au chai, puis placés dans des cuves. La première fermentation alcoolique commence dès que la température atteint plus de 12°. L’alcool est produit lorsque le sucre entre en contact avec les levures. Les levures sont de minuscules champignons qui provoquent la fermentation. Lorsque les levures ont transformé tout le sucre en alcool, la fermentation alcoolique s’achève. Le vigneron entame alors un deuxième processus : la fermentation malolactique.

Le vin nature est-t-il bio ?

Et bien, la reponse à cette question est assez complexe vu ce qui a été communiqué en haut, mais pour faire court, les vins bios sont les vins possedant le label AB, ce qui n’est pas le cas de tout les vins natures.