Quelle est la meilleure façon de vérifier la robe d’un vin ?

L’aspect extérieur et la couleur du vin sont décrits par sa « robe » tout au long du processus de dégustation. Les yeux sont les premiers à être stimulés lors d’une dégustation. Il va analyser et évaluer le vin dans son verre. Les yeux sont le premier organe de perception lors de la dégustation du vin. L’état de sa robe ou charpente fournit des indices précieux sur sa maturité et son potentiel.

Ainsi, on peut parler d’une robe soyeuse, brillante et harmonieuse pour un vin bien structuré, fort, équilibré et harmonieux. En fait, la charpente du vin est obtenue par la dégradation des composés colorants.

L’inspection de la robe: la première étape de toute bonne dégustation

Il existe un nombre infini de nuances au sein d’une même couleur, le jaune allant du pastel à l’orange vif en passant par le doré, par exemple. Il y a également un degré d’intensité dans cette couleur. Ses tons peuvent aller du délicat au robuste. Néanmoins, la couleur d’un vin évolue avec le temps, à mesure qu’il vieillit. Ainsi, les jeunes vins rouges ont tendance à être rubis avec des reflets violets, tandis que les vins rouges plus âgés ont tendance à être tuilés ou ocres. 

C’est également un marqueur révélateur de la race et de l’origine géographique. Il est bien connu que le pinot noir est un cépage clair, et que les vins de Bourgogne n’ont pas souvent des couleurs très sombres. Les vins blancs jeunes ont tendance à avoir une teinte verdâtre, tandis que les blancs plus âgés prennent une teinte dorée.

Voilà ce que cache la robe du vin :

Les vins rouges

  • rouge-pourpre avec une pointe de violacé ; un vin jeune.
  • Le vin rouge cerise: là il n’a pas encore atteint sa pleine maturité mais peut être consommé à ce stade.
  • Le rouge avec des nuances orangées indique que le vin est prêt à être bu ; si c’est un vin de garde, il commence à changer.
  • Le vin brun  brique: Il est temps de boire ce rouge vieilli en fût de bourbon.

A lire aussi : d’où viennent les couleurs du vin ?

Les vins blancs

  • Le vin est d’un jaune pâle, presque transparent, ce qui indique sa jeunesse.
  • jaune avec quelques reflets verdâtres ; le vin n’a pas encore atteint sa pleine maturité.
  • La paille jaune indique un vin bien vieilli.
  • jaune doré caramélisé ; si c’est un vin sec, il a bien mûri. S’il s’agit d’un vin alcoolisé, il a atteint sa pleine maturité.
  • brun jaunâtre : un vin oxydé

Divers vins rosés

  • rose pâle et incolore ; c’est un vin de presse.
  • La rose savoyarde est un vin jeune et fruité qui peut être bu.
  • Le rose orange est un vin vieilli.

C’est ce qui montre sa pureté ou sa transparence

On fait tourner le vin dans un verre en le faisant basculer sur un fond blanc. Cette analyse vous permettra de déterminer l’état de santé de votre vin. Un vin qui est en pleine forme sera clair, brillant et transparent. 

Voici les sujets de discussion abordés dans ce point :

  • l’éclat du vin. Le degré d’acidité peut se traduire par l’aspect du vin, qui peut être brillant et éclatant ou terne et atténué, brillant et terne, ou brillant et terne et oxydé.
  • Vin d’une limpidité irréprochable. Il peut être brillant et limpide ou sombre et opaque, gênant et floconneux. Soyez attentif ! Avoir des problèmes avec sa robe n’est pas toujours un signe de faiblesse. Il s’agit peut-être d’un producteur qui préfère ne pas filtrer son vin.
  • La densité du vin. Elle peut être mince, épaisse, forte, faible, pauvre ou pathétique. L’intensité d’un vin est un indicateur précieux de sa provenance (et notamment de ses cépages) et de son .
  • Le caractère floconneux du vin. Il peut être cristallin, brillant, éclatant, mat, terne ou éteint ce qui est là aussi révélateur de son degré d’acidité.

Enfin, un bon indicateur de l’onctuosité du vin, de sa concentration en glycérol ou en éthanol, est son « herbeux », ou sa capacité à « tenir au verre » lorsqu’il est incliné puis redressé (on parle aussi de « larmes » ou de « confitures »).

Méthodes d’interprétation de la force du vin que vous dégustez

Voici une chose très simple à faire lors de vos dégustations :

  • Posez délicatement le verre à vin sur la surface blanche.
  • Mettez vos doigts dans l’espace entre le verre et la surface blanche.
  • Regardez vos doigts à travers le verre.
  • Vous pourrez distinguer vos doigts plus ou moins selon l’intensité des couleurs de la robe :

Vous pourrez distinguer toutes les nuances des vins rouges sélectionnés avec une étiquette blanche… En d’autres occasions, la robe sera complètement transparente. La même observation vaut pour les vins blancs ; leur intensité peut aller de la douceur aqueuse à l’orange vif. Ce bref examen vous fournit toutefois des indicateurs cruciaux sur le vin dégusté.