Comment faire du vin avec du jus de raisin ?

La vinification fait référence au processus de transformation du raisin en vin. Ce dernier facteur change en fonction du vin souhaité. Cependant, tous les vins sont fabriqués à partir des mêmes ingrédients de base. C’est pourquoi nous commencerons par parler de la fabrication du vin rouge avant de passer aux autres processus.

La fermentation du vin rouge

Commençons par un verre de vin rouge. La première étape est celle d’éraflage. Le terme « rafle » fait référence au processus consistant à couper le pamplemousse de sa tige. Si vous ajoutez cela à votre vin, vous risquez d’obtenir un goût d’herbes que vous n’aimez pas.

Ensuite, il était temps de commencer le foulage. Le but est de briser les raisins secs et de laisser le jus s’écouler. Le jus peut être utilisé pour conserver à la fois le pédis et la peau.

Le moût obtenu, avec l’encrassement, est ensuite transféré dans des fûts de fermentation. La fermentation alcoolique commence et dure environ 4 à 10 jours. Pendant ce processus de fermentation, le sucre contenu dans les raisins secs est transformé en alcool. La couleur du vin est conférée par des pigments qui se dissolvent dans le liquide et se répandent dans le mélange. C’est également à ce moment-là que les éléments tanniques du vin, comme la peau du raisin sec ou des poivrons, arrivent à maturité et apportent leurs tanins au produit final. Le contenu du tonneau est souvent remué pendant cette période.

L’étape suivante consiste à recueillir le jus qui a été découvert dans la bouteille, parfois appelé soutirage. Pour faciliter les choses, il suffit de retirer le robinet du fond de la bouteille et de verser le jus dans un autre récipient. Ce liquide est souvent appelé « vin de goutte« . Nous veillons également à presser le moût, c’est-à-dire toutes les matières solides qui se sont déposées au fond de la cuve comme les peaux de raisins secs. C’est la pression. Le moût pressé donne toujours un vin plus tannique. Il peut être plus ou moins mélangé au vin de table selon les préférences du vigneron.

Enfin, le vin rouge subit un processus appelé fermentation malolactique. Cette méthode peut être utilisée pour réduire l’acidité du vin.

A lire aussi : comment prévenir la coulure des raisins ?

Comment faire du vin à la maison avec du jus de raisin ?

Si vous voulez faire du vin à la maison, vous aurez besoin de l’équipement adéquat, notamment :

  • Un fouloir manuel est utilisé dans le processus de « foulage du raisin« , qui consiste à faire éclater le grain de raisin pour en extraire la pulpe et le jus. Si vous n’avez pas de fouloir manuel, vous pouvez toujours faire le foulage à la main (c’est-à-dire écraser le raisin dans votre paume).
  • une bouteille avec un bouchon et un liège ;
  • un pressoir pour séparer les peaux de raisin du vin après la fermentation. Si vous n’avez pas accès à un pressoir, vous pouvez utiliser un entonnoir en inox et un bec verseur pour presser les raisins secs à la main.

Préparer les fruits

Il est essentiel que vous prépariez correctement vos fruits. D’une part, ils doivent être récoltés lorsqu’ils sont à pleine maturité, à leur teneur optimale en sucre. Ensuite, vous devez les laver soigneusement, qu’il s’agisse de fruits cultivés de manière conventionnelle ou de fruits cultivés à la maison. Enfin, il faut séparer les graines de raisin sec de leur agar : c’est l’égrappage.

Choisir une levure

La fermentation est le processus par lequel le sucre des raisins secs est transformé en alcool par l’activité des levures, ces petits champignons que l’on trouve sur leur peau. Lors de la fabrication d’un vin naturel, il est d’usage d’utiliser la levure indigène de la région, qui dans ce cas serait la peau du raisin sec. L’encrassement expose le sucre contenu dans les grains à la levure, ce qui déclenche le processus de fermentation. Mais il existe également plusieurs levures de vinification disponibles à l’achat, comme la levure sèche, la levure liquide, la levure rapide et les levures spécialement conçues pour la vodka et le whisky.

Pendant le processus de fermentation alcoolique

Ce processus commence après le nettoyage des fruits et leur macération dans un tonneau. La protection du marc du fruit contre l’exposition à l’oxygène est cruciale pour la réussite de la fermentation du vin. Le marc de fruit doit être placé dans un récipient hermétiquement fermé et scellé avec de l’eau ; cela empêchera l’oxygène de pénétrer dans le récipient tout en permettant au gaz carbonique de s’échapper. Il est recommandé de diluer vos levures avec de l’eau à 35 °C (1 volume de levures pour 10 volumes d’eau) pour obtenir les meilleurs résultats. Ajoutez les levures aux fruits 15 minutes après les avoir laissés reposer. Mélangez et mettez le couvercle sur la bouteille. Laissez fermenter entre 5 jours et 3 semaines.