Le Vin sur Internet » Vin rouge et blanc : comment on les fabrique ?

Vin rouge et blanc : comment on les fabrique ?

Le vin est une boisson fermentée fabriquée à partir du jus de raisins mûrs, et sa couleur peut varier en fonction de la variété de raisin utilisée. Cependant, nous nous concentrerons sur les vins blancs et rouges car ils sont les plus courants. Donc, on commence par l’explication du cycle de la vigne. Puis, nous parlerons de la vinification. Et à la fin, nous allons nous concentrer sur l’assemblage, l’élevage et la mise en bouteille des vins.

Que fait-on dans les vignes ?

Commençons par les vignes, qui doivent être entretenues en fonction des saisons.

A lire aussi: quels sont les vins produits avec les raisins blancs ?

Hiver

La vigne est en dormance en hiver, de novembre à février. La sève ne circule pas dans la vigne pendant cette période de repos, appelée dormance. C’est le bon moment pour tailler maintenant. Par conséquent, à cette époque, chaque plant de vigne est taillé. La taille est nécessaire pour que les bourgeons soient dans des conditions idéales.

Printemps

Après l’hiver, vient le printemps. La vigne se réveille progressivement de mars à avril, et la sève reprend sa circulation dans la plante. Le jus monte dans la vigne, et on remarque quelques gouttes au bout des coupes. On appelle cela les pleurs. Après cela, les bourgeons commencent à se former. Le débourrement est le processus par lequel les bourgeons se développent. À la fin du printemps, les feuilles apparaissent sur les vignes. Tout est dans le feuillage. Ensuite, jusqu’en juin, les vignes sont occupées par l’éclosion des fleurs. C’est à ce moment-là que la fleur est la plus belle.

Été

L’été est là, et il fait chaud dehors. Pendant cette période, les fleurs fécondées finissent par se décomposer en pépins de raisin. La nouaison a lieu lorsque les graines du raisin sont formées. Les raisins qui sont encore verts à ce stade continuent de croître et de mûrir. Les premiers raisins de Viner sont rouges ou blancs selon le type de vigne. La véraison a lieu en août et c’est le moment où la couleur change. Enfin, la vigne est à maturité jusqu’à la récolte. En d’autres termes, les raisins deviennent trop mûrs et inondés de sucre sous l’effet des rayons du soleil.

Automne

C’est alors le bain principal pour tous les domaines. La saison s’achève et le mois de septembre commence, c’est le moment de la cueillette du raisin. Il est temps de récolter les raisins. C’est un moment de joie, mais c’est aussi extrêmement stressant pour tous les vignerons, qui sont responsables de centaines de personnes dans leurs vignobles. Comme les raisins doivent être cueillis en quelques jours, quelle que soit la taille du vignoble, nous devons travailler rapidement.

En quoi constiste la vinification ?

La vinification est le processus de transformation du raisin en vin. Cela varie en fonction du type de vin que vous souhaitez produire. Cependant, il existe un certain nombre de règles qui s’appliquent à toute la vinification, en particulier au vin blanc et au vin rouge. Examinons donc comment le vin rouge est produit avant de le comparer au vin blanc.

Fabrication du vin rouge

La première étape est l’éraflage, qui consiste à enlever la tige du raisin. La séparation du raisin de sa tige, appelée rafle, est appelée éraflage. La rafle peut conférer au vin une saveur herbacée.

Après la récolte, les raisins sont écrasés. C’est à ce moment que les raisins sont brisés et que le jus est extrait. Les graines et la peau peuvent être incluses dans le jus.

La matière broyée est ensuite ajoutée aux cuves de fermentation. La fermentation alcoolique dure de 4 à 10 jours. Pendant cette phase de fermentation, le sucre du raisin est transformé en alcool. Les pigments voyagent dans le jus pour lui donner sa couleur. À mesure que l’acidité augmente, les tanins du vin, qui proviennent de la peau et des pépins du raisin, se développent. Le contenu de la cuve est mélangé régulièrement pendant toute cette période.

Puis, le jus contenu dans la cuve est recueilli : c’est ce qu’on appelle le soutirage. Pour faciliter la compréhension, un robinet est inséré au fond d’une cuve et le jus est extrait. Le vin de goutte en est le résultat. Nous prenons également soin de presser le moût, ou contenu non liquide qui est resté dans la cuve après que les peaux des raisins aient été enlevées. C’est à ce moment que les raisins sont écrasés pour en extraire le jus. Le moût de presse fournit le vin de presse, qui est toujours beaucoup plus riche en tanins. Il peut être plus ou moins associé au vin de goutte, selon les indications de l’œnologue.

Enfin, le vin rouge est soumis à une seconde fermentation : la fermentation malolactique. Celle-ci abaisse l’acidité du vin.

Fabrication du vin blanc

La procédure est identique pour le vin rouge et le vin blanc, à une exception près. Le moût est immédiatement séparé des raisins écrasés, au lieu d’être lentement filtré au fil du temps comme dans le vin mousseux. Par conséquent, les tanins du vin blanc sont inexistants.